Un regard sur les Berbères - Vincent Delotte.

Vincent Delotte est l’homme des terres séculaires. Il ne s’agit point là d’un aphorisme de courtoisie.
Homme du Limousin, homme aussi des hautes terres marocaines, les sens du terroir constituent la charpente d’un travail photographique important.
Ce travail est important parce que, au delà du fil conducteur né d’une profonde empathie, d’une profonde générosité, le regard construit des catégories, une poésie communautaire qui décrit les activités, les besognes, les liens profonds qui tissent les sociétés.
Il s’agit de sociétés encore traditionnelles et essentiellement rurales : vies des semailles, bruits d’agnelages, d’abeillages et des marchés. Les visages, disent beaucoup plus que des portraits, ils disent les liens constitués au cœur des familles, des clans, des tribus, des échanges. Alors, il y a aussi les portraits. Au delà de l’infinie diversité des êtres, des lieux, du temps même, Vincent Delotte est dans une quête permanente, jamais satisfaite, de ses contemporains. Il arrache au temps existentiel des secondes à l’éternité et construit une proposition de joie profonde, porteuse en soi d’une autre version de l’éternité : celle que nous ressentons dans un parcours poétique, honnête de la condition humaine.
Nous avons donc évoqués l’articulation entre le portrait et l’humain. Quelle confiance est à la base de cette provende, de ce butin d’images quasi jalousement recueilli par Vincent Delotte ?
Ainsi sont photographiés les hommes, les enfants, mais…les femmes !
Nous sommes là au cœur secret du photographe et nous nous gardons des mettre des mots sur une prise de possession jamais accomplie. Brigitte sa compagne est présente. Elle sait. Elle aime.
Nous nous connaissons depuis plusieurs années. Nous, La Maison de la Photographie de Marrakech aux visages de son équipe et des photographes qui constituent sa muse. Vincent Delotte, presque sans parole, déposait une boite d’images, peu à peu le lien se développait et il nous semblait nécessaire aussi de jalonner cette relation par un accrochage des tirages photographiques présentés dans ce catalogue des Editions Limitées : ‘’Vincent Delotte, 2016’’.
Les paysages sont le don fabuleux de la grande tapisserie marocaine. Encore faut-il savoir en apprécier les richesses.